Rechercher
A propos – De Deux Choses Lune
7244
page-template,page-template-full-width,page-template-full-width-php,page,page-id-7244,eltd-core-1.0,woly-ver-1.0,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,eltd-mimic-ajax,eltd-grid-1200,eltd-blog-installed,eltd-main-style1,eltd-disable-fullscreen-menu-opener,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-down-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,eltd-,eltd-header-standard-disable-transparency,eltd-fullscreen-search eltd-search-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

A propos

Mission
De Deux Choses Lune est une association à but non lucratif dont l’ambition est de sensibiliser et mobiliser les publics par le langage sensible du cinéma.

Fondée en 2005 par un collectif de techniciens audiovisuels désireux de s’unir pour porter leurs projets et accueillir ceux des autres, De Deux Choses Lune s’est bâtie sur l’esprit coopératif et continue de le faire vivre aujourd’hui, dans ses projets et son organisation.

En 2015, sous l’impulsion de deux membres actifs, Geoffrey Couanon, auteur-réalisateur et Paul Laurent-Vauclare, chef opérateur-monteur, l’association développe son activité de réalisation et production cinématographique et d’œuvres transmedia, et poursuit ses actions d’éducation à l’image et de sensibilisation des publics par le média audiovisuel.

Installés en terres de Pic-Saint-Loup au nord de Montpellier, nous créons des projets artistiques et sociaux ancrés dans les territoires, mais qui résonnent bien au-delà de notre région, et en cohérence avec les valeurs de l’économie sociale et solidaire, de l’écologie et de l’éducation populaire, qui nous sont particulièrement chères.

Nous défendons un cinéma vecteur de lien social, savoureux et consistant, aux propos engagés et aux narrations engageantes, et une diffusion en circuit court, du producteur au spectateur.

Nos partenaires – distributeurs, exploitants de salle, associations, entreprises de l’économie sociale et solidaire – sont autant d’alliés dans cette diffusion que nous souhaitons la plus directe possible, et que nous accompagnons de débats et ateliers.

Nous produisons des films documentaires, courts et longs métrages, des œuvres radiophoniques et multimédias et les diffusons auprès de tous les publics, avec la volonté d’aller à la rencontre de ceux dont nous ne croiserions pas le chemin spontanément.

Nous concevons et organisons des projets audiovisuels participatifs et des ateliers d’éducation à l’image auprès d’adultes, adolescents et enfants avec le désir de questionner, échanger et travailler ensemble à la construction d’une société plus équitable.

« Regarder loin, c’est regarder tôt », Hubert Reeves.

Certains promettent la lune, d’autres partent la décrocher. Les lunatiques et les lunaires s’y égarent quand les biens lunés s’y égayent. Chez De Deux Choses Lune, nous voulons (re)donner la parole et un visage à ces êtres qui regardent la Terre avec la hauteur d’un astronaute, à ceux qui observent le ciel les pieds sur terre, et ceux qui font vivre les sols par tous les temps . Et faire converger tous ces regards, le temps de nos expéditions terrestres.

L'équipe

Geoffrey Couanon

Auteur-Réalisateur

Sarah Alibert

Productrice

« Il y a des milliers de conquérants dans l’ombre qui ont arrêté la glose et creusent des solutions à main nue, à main propre. Nous voulons les connaître (…), entendre leur souffle, leur geste, leurs idées qui transpirent, la sueur perlée de leur conscience. (…) Ils avancent dans le réel et le pragmatique avec des initiatives qui imposent le respect et soulève les casquettes. Ces hommes-là, qui ont décidé le bonheur de faire et de créer, de prouver que le pire n’est jamais sûr, n’attendent plus rien de quiconque. Ils cultivent, ils cherchent jour et nuit, prennent de l’avance sur les vieilles habitudes, inventent un autre confort, une autre cohérence, une autre philosophie, un autre art de vivre moderne et sans frontière. »

Jacques Gamblin, discours donné à Nantes, au Lieu Unique, le 28 novembre 2015